Retrouvez les pièces sonores

Le festival en images

réalisées par le public et

les photographes de passage

flickr-logo-4.png
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
  • SoundCloud - Black Circle

Retrouvez tous les entretiens

avec les artistes 

Ambiances du festival !

Retrouvez les créations

sonores du festival

Festival La chambre verte

 

Pour sa 3ème édition,

le village d’Auteuil se mue en

un Cabaret vert et arty

en entrée libre

le samedi 18 septembre de 12h à 22h

 

Car il fût un temps où, au cœur du village d’Auteuil, existait le Café Bleu, petit cabaret où les villageois et villageoises venaient écouter et danser sur les mélodies des groupes de la région, un cabaret local. Et comme une jolie coïncidence, c'est à Crèvecoeur-le-Grand, petite commune de l'Oise, que se maria la célèbre Joséphine Baker, star de cabarets et de la résistance.

A ses origines, le cabaret ou cabret - terme d’origine picarde -, signifie « petite chambre » et c’est cette forme de spectacle que La Chambre Verte va explorer : le cabaret intime, le cabaret de poche, celui du spectacle de proximité, insolite, avec des propositions autour de la danse, du jonglage, des mots ou du chant.

Le temps d’un week-end, le village se transforme en une grande scène artistique vivante !

le détail de la programmation ici !

 

Pour l’occasion l’artiste Géraldine Longueville  fidèle à ses recherches, remplace le champagne habituel des cabarets par de l’eau issue d'un cours d’eau de la région . Après l'avoir purifiée, l'eau sera servie dans des bouteilles en grès à disposition du public. Une manière de réfléchir au territoire et ses cours d'eau.

Dans une grotte, dans un champ, une grange, un salon, ici et là, on découvrira les cabarets de poche imaginés pour l’occasion. Ici, le duo franco-japonais, Judith Cahen et Masayasu Eguchi "en chanté", accompagné de la présence exceptionnelle de Deed Julius, le spectacle de magie rituel de la performeuse Hortense Gauthier, l’atelier participatif, le Moulin vert et la danse des papillons,  de l’inventive Marie-Noelle Romvos et son Moulin vert, les photographies inspirées des films et documentaires de cabarets de François Fontaine sur un fond musical dansant, le duo du Cirque Improbable jongle entre tiges métalliques et paroles chantées, Sonia Henry invente une lecture performée autour du personnage de Joséphine Baker,  Julie Saint-André s'installe avec sa roulotte et ses contes, tandis que la Compagnie  iDemestri Lefeuvre explore le corps monstrueux, tandis qu’Emmanuelle Mougne récolte des témoignages pour son L(e cabaret d)es larmes, Isabelle Olivier et Foster Mickley vient du Japon, projetées son cabaret tokyoïte, et le mobilier en carton de l'atelier de Guilaine. Et enfin le cabaret verte de Citeo qui nous donne les clés d'un trie efficace.

Des portraits photographiques pris par Sandrine Laquittant envahissent le village, spectateurs immobiles, travail du portrait au long court accompagné par les Portraits sensibles d'Après photo - courtes biographies imaginaires - de l'artiste Christine Coutris.

Les tricoteuses d'Auteuil, Leslundistricottent, poursuivent leur tricot rural et s'attèlent cette année aux bancs du jardin du presbytère.

Les éditions de La chambre verte édite un second livre !

Estelle Benazet Heugenhauser

Bêcher son visage (Autre saison),  voir Les éditions de La chambre verte

 On pourra entendre Estelle sous un arbre, allongée.

L'ensemble de la manifestation est "signaléticographié" par Laurence Le Bris, laissez vous gudier par les miroirs...

La soirée se termine par le concert de l’artiste Joséphine Barrée, chant, violoncelle et guitare, un univers poético parfois érotico burlesque, entre Cabaret, Rock et Chanson Française. La scène est ouverte vous pouvez venir y danser.

Le début de la nuit se poursuit avec un set dédié au thème du cabaret par la DJ Julie Lojkine, quand la techno rencontre le music hall...

Le foodtruck local Aux Quatre vents proposera tout au long de la journée, boissons, plats et douceurs sur la place du village, autour de grandes tables en bois avec nappes et bouquets locaux, propices à la rencontre et aux échanges.

A 15 minutes de Beauvais et à 45 minutes de la Gare du Nord jusqu’à la gare de Saint-Sulpice, où une navette attendra le public pour le conduire, en musique, jusqu’au village et le ramènera à la gare le soir.

 

Au plaisir de vous accueillir dans cette nouvelle aventure de la Chambre Verte !

La chambre verte, un festival à ciel ouvert !

IMG_3204.JPG
IMG_8740_edited_edited_edited.jpg
24852228_165387684194961_6167554520023969505_n.jpg
TER à 2 euros.JPG

Venir en TER
Gare du nord - ST
Sulpice Auteuil 50'

L'accès au festival

se fait sur présentation

d'un pass sanitaire valide

pour toutes les personnes

de 12 ans et plus.